Glossaire

Qu'est-ce que la comptabilité carbone?

ˈkɑːbən əˈkaʊntɪŋ
🛠️ Cette page est en cours de traduction en Français.
🛠️ Diese Seite wird derzeit ins Deutsche übersetzt.
Résumé
Dans la course à la décarbonation mondiale, la comptabilité carbone permet de mesurer et calculer notre impact afin d'agir de manière décisive et efficace.

Comptabilité carbone, ou "comptabilité des gaz à effet de serre", fait référence aux méthodologies systématiques, à la mesure et à la surveillance utilisées pour évaluer et quantifier la quantité d'équivalents dioxyde de carbone (CO2e) qu'une entité ou une activité émet. La comptabilité carbone mesure les émissions de tous les gaz à effet de serre et inclut le CO2, le méthane, le protoxyde d'azote et les gaz fluorés. Les gaz autres que le carbone sont exprimés en termes d'équivalents carbone.  

La comptabilité carbone fournit aux entreprises les informations nécessaires pour mesurer leur impact. Une comptabilité carbone précise permet aux entreprises de savoir où elles émettent et donc où concentrer leurs efforts de réduction. Avec la montée en puissance du reporting ESG, des cadres réglementaires et de la tarification du carbone, ce domaine n'arrête pas de prendre de l'ampleur. 

Qu'est-ce-que la comptabilité carbone ?

La comptabilité carbone ou comptabilité des gaz à effet de serre se rapporte aux méthodologies, mesures et surveillances systématiques mises en œuvre pour évaluer et quantifier la quantité équivalente en dioxyde de carbone (CO2e) des émissions de gaz d’une entité ou d’une activité. La comptabilité carbone mesure les émissions de tous les gaz à effet de serre, y compris le CO2, le méthane, le protoxyde d’azote et les gaz fluorés. Les gaz autres que le carbone sont exprimés en équivalent carbone.    

Qui fait usage de la comptabilité carbone?

Les gouvernements, les entreprises et les particuliers peuvent tous utiliser la comptabilité carbone pour calculer leurs émissions de gaz à effet de serre. Le total des émissions de gaz à effet de serre créées par une personne, un pays ou une entreprise est appelé leur empreinte carbone. Les empreintes carbone montrent le plus souvent une image annuelle des émissions continues d'une entité. 

Pourquoi la comptabilité carbone est-elle si importante pour les entreprises ?

La comptabilité carbone est une pratique essentielle pour déterminer l'impact environnemental d'une entreprise. Les GES sont un indicateur crucial pour les investisseurs, les consommateurs et les employés lorsqu'il s'agit d'accéder à la performance non financière d'une entreprise.

La comptabilité carbone est essentiel pour les entreprises pour:

  • Comprendre leur empreinte carbone (scope 1, 2 et 3).
  • Identifier ses postes de décarbonation.
  • Optimiser ses performances ESG.
  • Protéger leur entreprise contre l'augmentation du coût du carbone et des risques associés au climat et au développement durable.
  • Alignez-vous avec les règles, les exigences de reporting et les réglementations en constante évolution.

Quand les entreprises ont-elles commencé à comptabiliser leur carbone?

La comptabilité carbone a pris son envol au début des années 2000, en même temps que le concept d'empreinte carbone. Le processus de comptabilité carbone est rapidement devenu un standard pour la mesure d'impact environnemental. Par exemple, en 2012, le gouvernement britannique a introduit l'obligation de reporting carbone et reporting environnemental, exigeant qu'environ 1 100 des plus grandes entreprises britanniques cotées en bourse déclarent chaque année leurs émissions GES.

La comptabilité carbone a depuis gagné en importance, car de plus en plus de réglementations rendent obligatoire la divulgation des émissions. Pour en savoir plus sur les politiques et les réglementations, visitez notre Policy Centre et téléchargez nos fiches pratiques.

On observe donc une tendance à la hausse des exigences en matière de rapports et des réglementations qui requièrent des entreprises qu'elles sachent où et quelle quantité de carbone elles émettent. 

L'exemple le plus connu de rapport non financier est le reporting ESGqui est devenu une norme pour les entreprises du monde entier. Les cadres ESG mesurent les performances non financières d'une entreprise dans les catégories environnementales, sociales et de gouvernance. La comptabilité carbone est une composante essentielle de l'élément E, "Environnement" dans l'ESG. 

Qu'est-ce qu'un équivalent carbone ?

L'équivalent carbone est une mesure utilisée pour comparer les émissions de différents GES en fonction de leur potentiel de réchauffement global (PRG). Le PRG mesure la puissance relative des différents Les gaz à effets de serre en matière de piégeage de la chaleur dans l'atmosphère terrestre. Par exemple, le méthane (CH4) est 28 fois plus puissant que le CO₂ pour piéger la chaleur sur une période de 100 ans. L'équivalent carbone est calculé en convertissant le PRP d'autres gaz en une quantité équivalente de Dioxyde de carbone.

Quel avenir pour la comptabilité carbone ?

Alors que la pression augmente pour réduire les émissions et atteindre des objectifs ambitieux de décarbonation, le rôle de la comptabilité carbone est de plus en plus crucial. Outre les engagements en faveur du climat et les contraintes réglementaires, le prix du carbone ne cesse d'augmenter, ce qui incite encore davantage le secteur privé à mesurer, suivre et réduire son empreinte carbone.

La comptabilité carbone fournit aux entreprises les outils pour quantifier et mesurer les émissions GES et leur permet de prendre des décisions éclairées concernant les stratégies de décarbonation. Finalement, la comptabilité carbone permet aux entreprises de déterminer avec précision les activités qui rejettent le plus d'émissions. Elles peuvent ainsi créer des stratégies de décarbonation efficaces.

En bref : la comptabilité carbone identifie les leviers de décarbonation les plus prometteurs. Assurer un processus de comptabilité carbone est la première étape vers la réduction des émissions, essentielle pour rester en dessous de l'objectif déclaré des 2 degrés de réchauffement moyen. Il est aussi important pour la performance économique d'une entreprise, car le prix du carbone et le risque réglementaire associé au carbone continuent d'augmenter eux-aussi. 

Le caractère obligatoire de la comptabilité carbone représente une victoire pour la lutte contre le changement climatique. Le graphique ci-dessous montre l'intérêt croissant que suscite la comptabilité carbone à l'échelle mondiale sur Google.

Qu'est-ce que la comptabilité carbone?
Une augmentation nette de l'intérêt mondial pour la gestion du carbone
Crédit : Plan A

Quel est le rapport entre comptabilité carbone et les Accords de Paris ?

‍L'Accord de Paris est un traité international adopté par 196 nations lors de la COP21 à Paris en 2015 et entré en vigueur un an plus tard en 2016. Il vise à limiter le réchauffement climatique "bien en dessous de 2°C, et de préférence en dessous de 1,5°C." L'accord exige des pays participants des actions de réduction des émissions. Ces engagements sont connus sous le nom de contributions déterminées au niveau national (CDN). Dans le cadre de l'accord, les pays ont élaboré un cadre de transparence renforcé (ETF) afin de rendre compte de manière transparente et de suivre les progrès réalisés dans le cadre des actions entreprises. 

La comptabilité carbone est un outil clef pour les pays afin de mesurer leurs émissions et les comparer à leurs objectifs de réduction d'émissions fixés à Paris. 

Quelles sont les différentes méthodes de comptabilité carbone ?

La norme d'entreprise et la norme de la chaîne de valeur du GHG Protocol garantissent une comptabilité précise, équitable et uniforme de l'empreinte carbone d'une entreprise grâce à des méthodologies et des principes convenus. La comptabilité carbone doit respecter cinq grands principes : pertinence, exhaustivité, cohérence, transparence et précision. Vous pouvez en savoir plus sur ces principes à la page 7 de la norme d'entreprise du GHG Protocol. 

Les normes décrivent diverses méthodes de comptabilité carbone qui peuvent être utilisées en fonction de la disponibilité des données, de leur importance et de leur précision. Vous trouverez ci-dessous des informations sur cinq méthodes importantes : la méthode des unités physiques, la méthode basée sur les dépenses, la méthode spécifique au fournisseur, la méthode moyenne et la méthode hybride.

Méthode des unités physiques : Avec la méthode basée sur les dépenses, la méthode des unités physiques décrit le type de données d'activité utilisées. Elle calcule les émissions de GES sur la base du nombre d'unités physiques qu'une entreprise consomme ou utilise (par exemple, l'électricité en kWh, l'essence consommée en litres).

Méthode basée sur les dépenses : Avec la méthode "physique", la méthode dite "spend-based" décrit le type de données d'activité utilisées pour les calculs. Cette méthodologie calcule les émissions GES sur la base de la valeur financière d'un bien ou d'un service acheté (par exemple, la valeur totale en euros payée pour du matériel informatique), puis la multiplie par un facteur d'émission pertinent (la quantité d'émissions de GES produite par unité monétaire).

Méthode spécifique au fournisseur : Collecte des données d'inventaire des GES (c'est-à-dire des facteurs d'émission) au niveau du produit, du berceau à la porte, auprès des fournisseurs de biens ou de services de l'entreprise déclarante. Il s'agit de la méthode la plus précise, mais aussi de celle qui demande le plus de temps et de ressources.‍

Méthode des moyennes : Estimation des émissions par la collecte de données de masse ou d'autres unités pertinentes pour la catégorie d'émissions, et multiplication par les facteurs d'émission secondaires (par exemple, moyenne de l'industrie) pertinents (par exemple, émissions moyennes par unité de bien ou de service).

Méthode hybride :
Combinaison de l'activité propre au fournisseur (si elle est disponible) et de l'utilisation de données secondaires pour combler les lacunes. Il peut également s'agir d'une utilisation mixte de méthodes physiques et de méthodes basées sur les dépenses.

Laquelle de ces méthodes de comptabilité carbone convient le mieux à votre entreprise ? Retrouvez une comparaison détaillée des différentes méthodes sur notre Academy.

Que sont les Scopes 1, 2 et 3 ?

Selon la norme d'entreprise du GHG Protocol, les émissions GES d'une entreprise sont classifiées en trois catégories. Alors que certaines normes et exigences réglementaires, telles que la TCFD, la NFRD de l'UE et la SECR du Royaume-Uni, requièrent déjà la divulgation des émissions scope 1 et 2 d'une entreprise, la déclaration des émissions appartenant au Scope 3 se fait encore en majorité sur une base volontaire. Toutefois, les réglementations à venir, telles que le CSRD de l'UE ou le SFDR de l'UE déjà partiellement mis en œuvre, exigeront également la divulgation des émissions du Scope 3. 

Le Scope 1 concerne les émissions directes et proviennent de ressources appartenant à l'entreprise et contrôlées par celle-ci. En d'autres termes, les émissions rejetées dans l'atmosphère en tant que résultat direct d'un ensemble d'activités au niveau de l'entreprise. Le Scope 1 comprend quatre catégories : la combustion stationnaire, la combustion mobile, les émissions fugitives, et les émissions de process. 

Le Scope 2 couvre les émissions indirectes et proviennent de la production d'énergie achetée auprès d'un fournisseur. En d'autres termes, toutes les émissions de GES libérées dans l'atmosphère, provenant de la consommation d'électricité, de vapeur, de chaleur et de froid achetés.

Scope 3 sont toutes les émissions indirectes - non incluses dans scope 2 - qui se produisent dans la chaîne de valeur de l'entreprise déclarante, tant en amont qu'en aval.

Le Scope 3 décrit les activités et les émissions de la chaîne de valeur qui échappent au contrôle direct de l'entreprise et qui sont donc les plus difficiles à mesurer et à réduire. Les entreprises qui parviennent à analyser l'ensemble de leurs Scopes bénéficient de plusieurs avantages. D'abord en devançant l'avancement réglementaire, puis en pouvant affecter l'ensemble de leurs postes d'émissions et finalement grâce à une compréhension - et donc une réduction - du risque climatique. Découvrez-en plus sur les  Scopes dans notre Academy

Pourquoi le Scope 3 est-il si important ?

Pour la plupart dwes industries, 92 % des émissions d'une entreprise proviennent de scope 3 (Émissions indirectes) - ce qui signifie que seulement 8 % des émissions de GES proviennent des champs d'application 1 et 2 des émissions. Pour que les entreprises puissent réduire leurs émissions, elles doivent également concentrer leurs efforts sur scope 3. Par conséquent, l'allocation de ressources pour scope 3 Comptabilité carbone et La décarbonation est une formidable opportunité pour les entreprises de créer un impact réel et de réduire drastiquement leur empreinte carbone. 

Qu'est-ce qu'un logiciel de comptabilité carbone ?

Le logiciel de comptabilité carbone permet aux entreprises de rationaliser et d'automatiser leur comptabilité carbone. Par exemple, la plateforme de Plan A dispose d'une série de calculateurs pour les scopes 1, 2 et 3 afin de simplifier la comptabilité carbone des entreprises et de jeter les bases de l'établissement d'objectifs SBTi.

Il est essentiel que la comptabilité carbone suive les émissions sur toute la chaîne d'approvisionnement d'une entreprise, car la grande majorité des émissions de gaz à effet de serre se trouvent souvent dans le scope 3.
Pour répondre à ce besoin, le nouveau Module Fournisseurs de Plan A permet aux entreprises de suivre, de rapporter et de réduire les émissions au-delà des scopes 1 et 2 en fournissant un aperçu complet des émissions des fournisseurs du scope 3. 

Les logiciels de comptabilité carbone peuvent également automatiser et rationaliser la conformité aux cadres réglementaires et de reporting non financiers. Les rapports personnalisables de la plateforme Plan A permettent une conformité simplifiée aux exigences de reporting ESG, NFRD et SFRD, entre autres.

Comment mon entreprise peut-elle commencer sa comptabilité carbone?

La comptabilité carbone est essentielle à la réussite actuelle et future d'une entreprise. La mise en place d'une stratégie de décarbonation crédible est essentielle pour :

  1. Faire baisser le risque financier
  2. Protéger son entreprise contre l'augmentation du prix du carbone
  3. Éviter l'écoblanchiment
  4. Se conformer à un paysage réglementaire en évolution permanente

Comment mon entreprise peut-elle mesurer et réduire ses émissions avec Plan A ?

‍L'analyse et la prise de décision informées par la sciencesont au cœur de toute stratégie de décarbonation. C'est pourquoi Plan A dispose d'une équipe de comptabilité carbone spécialisée, d'un conseil scientifique et un outil certifié TÜV Rheinland.

La plateforme de gestion de décarbonation et ESG de Plan A suit la méthodologie du GHG Protocol. La plateforme recueille les données de l'entreprise dans les domaines pertinents (selon les Scopes 1, 2 et 3) afin de donner le calcul le plus précis. L'application calcule ensuite des estimations d'émissions et les suit dans le temps afin de visualiser les progrès réalisés.

Nous sommes convaincus qu'il ne suffit pas de simplement rendre visible l'impact d'une entreprise. Notre Plateforme permet aux entreprises de fixer des objectifs net-zéro conformes aux Accords de Paris et à les atteindre grâce à des solutions de gestion du parcours de décarbonation accompagné des meilleurs professionnels du développement durable. Ces solutions sont basées sur le profil d'émissions de l'entreprise et portent directement sur les indicateurs présentant le potentiel de réduction le plus important.

Si votre entreprise désire s'engager sur la voie de la décarbonation, Prenez rendez-vous dès aujourd'hui à pour une démonstration de produit. Exploitez pleinement votre potentiel en libérant votre temps pour des actions concrêtes.

Lancez votre stratégie de décarbonation

Contactez notre équipe d'experts
Découvrez notre produit